Ian Johnson – Introduction aux bases de données

Ian Johnson, honorary Associate (Faculty of Arts and Social Sciences, University of Sydney), “Concevoir et collaborer sur des bases de données sans réinventer la roue”

La construction d’une base de données pour la recherche nécessite une approche holistique et une réflexion importante qui dépasse le cadre strict de l’outil. Il faut prévoir les ressources techniques nécessaires à l’élaboration du système, les délais de mise en place et de mise à jour, l’engagement discontinu des participants, les coûts de maintien, la compatibilité avec le travail des uns et des autres et la pérennité du support (infrastructure, logiciel, sites web), le tout dans un environnement technique toujours en flux. Il s’agira ici d’indiquer comment traiter ces difficultés pour arriver rapidement à un système efficace en bâtissant sur des fondations sûres : l’expérience d’autres chercheurs et l’élaboration mutualisée de modèles et de systèmes d’information adaptés aux besoins (divers) des chercheurs en sciences humaines. En suivant ce chemin, nous trouverons des solutions plus immédiates, plus complètes, plus réactives et adaptables à l’évolution et aux besoins de nos projets, à moindre coût, à moindre risque, et plus stable à long terme que la réinvention de la roue et le sur mesure. En outre, ces solutions devront fonctionner pour tout type de projets. Cette hypothèse sera examinée à la lumière d’exemples de divers projets élaborés sur une infrastructure commune : Heurist.

Voir l’enregistrement



Citer ce billet
Équipe EVEille (2021, 26 avril). Ian Johnson – Introduction aux bases de données. Eveille. Consulté le 20 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/omkv

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.