[Compte-rendu] « Environnement de transcription intégré à Omeka Classic : le plugin Transcript » (Estrades/EVEille sept. 22)

Présentation de Richard Walter (THALIM, CNRS) lors de la matinée organisée par le groupe OLIO aux deuxièmes rencontres Estrades / EVEille (Strasbourg, 12-13 septembre 2022).

Richard Walter a d’abord présenté la plateforme EMAN (Edition de Manuscrits et d’Archives Numériques) qui compte plus de 55 projets à ce jour. Cette chaîne éditoriale générique qui repose sur le logiciel Omeka est fondée sur le développement ouvert et partagé d’un grand nombre de plugin, ce qui conduit à une transformation progressive d’EMAN d’une plateforme généralise au déploiement d’un plateforme spécialisée, qui autorise notamment la transcription en XML-TEI.

Le principe du module Transcript est en effet d’accompagner l’encodage avec un minimum d’apprentissage, tout en respectant les règles de la communauté TEI. Le projet est itératif et se développe avec de nouvelles fonctionnalités qui sont explorées collectivement au sein de la communauté EMAN : 

– la plateforme comprend un éditeur mais aussi un validateur de codes qui permet de faire fonctionner Transcript avec des fichiers qui ont été produits à l’extérieur d’EMAN ; 

– l’une des grandes avancées réside aussi dans le passage de la transcription page à page à la transcription multipages ; 

– la visualisation va sans doute être déployée avec l’outil TEI Publisher, après une tentative peu concluante avec TEI Boiler Plate ;

– des développements sont en cours actuellement pour la création d’index.

L’ensemble des réflexions menées au sein de la communauté EMAN vise à élaborer un nouveau modèle d’édition savante numérique, en assurant un continuum entre l’étape de la description des documents dans le cadre des métadonnées d’une bibliothèques numériques et celle de la transcription où les informations sont insérées au sein du texte lui-même. Les chantiers à venir visent à implémenter LateX et MathML.

Il serait possible d’installer le plugin Transcript, indépendamment d’Omeka mais cela demanderait quelques ajustements et constituerait un autre projet. Lors de la discussion, il a ainsi été souligné l’influence de l’outil sur la démarche, ce qui est intéressant en termes de geste éditorial. Les métadonnées sont mises en avant par Omeka et la transcription n’est qu’une fonction implémentée sur EMAN dans un second temps. Au contraire, dans Oxygen par exemple, c’est bien la transcription qui est le point de départ du travail. Ces deux logiques se croisent mais elles engagent aussi des différences qu’il ne faut pas oublier d’interroger. 

Image mise en avant : photo retraité à partir de pxhere.



Citer ce billet
Romane Marlhoux (2022, 15 septembre). [Compte-rendu] « Environnement de transcription intégré à Omeka Classic : le plugin Transcript » (Estrades/EVEille sept. 22). Eveille. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ommd

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.