Formation doctorale

Objectif de la formation doctorale en Humanités numériques

Penser son sujet de recherche en thèse comme l’établissement, le traitement, l’exploration de données, associées à des métadonnées conformes à des standards

Envisager la rédaction de sa thèse comme une forme de production de résultats qui peuvent prendre différents formats, sous la forme d’un écrit rédigé traditionnel, mais aussi associé à d’autres supports en ligne, où les données et métadonnées sont communiquées aux membres du jury avant de pouvoir être partagées, selon des conditions à définir, avec la communauté des chercheurs et d’autres publics éventuels.

Modalités pratiques

Après une première formation d’initiation de 24h aux Humanités numériques créé en 2020 à destination des doctorants de l’Unistra et de l’UHA, un volet plus spécifiquement destiné aux doctorants est mis en place à la rentrée 2021 à destination des doctorants au sein du projet EVEille.Celui-ci est composé de deux formations de 20h et d’un cycle de journées.

  • Les formations de 20h, animées par Anne Réach-Ngô, se déroulent en 10 séances de 2h, les mardis matin, de 9h à 11h et de 11h30 à 13h30, en distanciel : les 2 novembre, 9 novembre, 23 novembre, 30 novembre, 14 décembre, 11 janvier, 1er février, jeudi 10 mars, Jeudi 31 mars, mardi 12 avril. Les formations sont indépendantes mais il est recommandé de suivre la formation d’Introduction aux Humanités numériques pour suivre l’Atelier d’édition critique.

Les doctorants sont aussi chaleureusement invités à assister et participer s’ils le souhaitent aux journées EVEille 2022 « Écosophie du numérique » (en distanciel) les vendredis 21 janvier, 11 février, 11 mars, 8 avril et 6 mai 2022.

Présentation détaillée des formations

  • A.40 Introduction aux Humanités numériques

La formation propose une introduction aux Humanités numériques (utilisation des outils informatiques au service de l’analyse en SHS) en interrogeant la manière dont ces perspectives peuvent enrichir la démarche intellectuelle d’un doctorant lors de la conduite de sa thèse.

Elle vise à mettre en évidence, à partir de projets déjà existants ou en cours de réalisation, d’envergure internationale ou d’ancrage plus local, comment le déploiement d’un projet de recherche en environnement numérique transforme les modes de questionnement, le traitement et l’exploration des données ainsi que les modalités de publication et de valorisation des résultats de la recherche.

Les principaux outils à disposition et leurs finalités (élaboration, gestion et structuration des données, base de données, bibliothèque numérique, outils de visualisation, pratiques de l’édition critique numérique, etc.) seront abordés à travers un éclairage à la fois méthodologique et épistémologique et donneront lieu à une application pratique en rapport avec les sujets de recherche des participants.

  • A. 94 Éditorialisation numérique et recherche collaborative

Cette formation se veut d’abord une initiation des doctorants de SHS, par la pratique, à la recherche collaborative en humanités numériques. La perspective privilégiée sera celle de l’édition critique numérique à partir du traitement d’un texte spécifique tout au long de l’année. La formation comprendra également une participation à un projet scientifique mené en collaboration avec des enseignants-chercheurs français et italiens, dans le cadre du projet de bibliothèque numérique de la plate-forme EMAN (Edition de Manuscrits et d’Archives Numériques) du CNRS : Tragiques Inventions.

Le travail suivi sur un même texte par tous les participants de la formation permettra de présenter les différents enjeux et méthodes de l’édition critique numérique : établissement du texte, structuration du texte en XML-TEI, réflexion méthodologique sur le balisage au service d’un projet éditorial bien défini, visualisation de l’encodage, diffusion et valorisation de l’édition critique. Les doctorants participeront activement à toutes les étapes de la production de l’édition critique afin de découvrir les enjeux, ressorts et difficultés pratiques propres à la gestion de projet numérique suivant une perspective collaborative.

Dans un deuxième temps, l’intégration de ce travail d’édition critique à un projet collectif d’édition de corpus conduira les participants de la formation à réfléchir aux enjeux de l’interopérabilité et de la réutilisation des données appliqués à leur propre démarche d’éditorialisation, dans le cadre de l’élaboration de leur corpus de thèse. Les participants à la formation verront leur travail commun intégré à la plate-forme EMAN, la ressource numérique créé comprenant une signature collective de la promotion mais aussi individuelle, par doctorant, afin que cette expérience d’édition numérique puisse être par la suite valorisée comme une expérience d’initiation à la recherche collaborative.

Pour plus d’informations sur ces formations, vous pouvez contacter sa responsable : anne.reach-ngo [at] uha.fr