Archives par étiquette : eman

[Compte-rendu] « Environnement de transcription intégré à Omeka Classic : le plugin Transcript » (Estrades/EVEille sept. 22)

Présentation de Richard Walter (THALIM, CNRS) lors de la matinée organisée par le groupe OLIO aux deuxièmes rencontres Estrades / EVEille (Strasbourg, 12-13 septembre 2022).

Richard Walter a d’abord présenté la plateforme EMAN (Edition de Manuscrits et d’Archives Numériques) qui compte plus de 55 projets à ce jour. Cette chaîne éditoriale générique qui repose sur le logiciel Omeka est fondée sur le développement ouvert et partagé d’un grand nombre de plugin, ce qui conduit à une transformation progressive d’EMAN d’une plateforme généralise au déploiement d’un plateforme spécialisée, qui autorise notamment la transcription en XML-TEI.

Le principe du module Transcript est en effet d’accompagner l’encodage avec un minimum d’apprentissage, tout en respectant les règles de la communauté TEI. Le projet est itératif et se développe avec de nouvelles fonctionnalités qui sont explorées collectivement au sein de la communauté EMAN : 

– la plateforme comprend un éditeur mais aussi un validateur de codes qui permet de faire fonctionner Transcript avec des fichiers qui ont été produits à l’extérieur d’EMAN ; 

– l’une des grandes avancées réside aussi dans le passage de la transcription page à page à la transcription multipages ; 

– la visualisation va sans doute être déployée avec l’outil TEI Publisher, après une tentative peu concluante avec TEI Boiler Plate ;

– des développements sont en cours actuellement pour la création d’index.

L’ensemble des réflexions menées au sein de la communauté EMAN vise à élaborer un nouveau modèle d’édition savante numérique, en assurant un continuum entre l’étape de la description des documents dans le cadre des métadonnées d’une bibliothèques numériques et celle de la transcription où les informations sont insérées au sein du texte lui-même. Les chantiers à venir visent à implémenter LateX et MathML.

Il serait possible d’installer le plugin Transcript, indépendamment d’Omeka mais cela demanderait quelques ajustements et constituerait un autre projet. Lors de la discussion, il a ainsi été souligné l’influence de l’outil sur la démarche, ce qui est intéressant en termes de geste éditorial. Les métadonnées sont mises en avant par Omeka et la transcription n’est qu’une fonction implémentée sur EMAN dans un second temps. Au contraire, dans Oxygen par exemple, c’est bien la transcription qui est le point de départ du travail. Ces deux logiques se croisent mais elles engagent aussi des différences qu’il ne faut pas oublier d’interroger. 

Image mise en avant : photo retraité à partir de pxhere.

Première rencontre du séminaire trimestriel Amitiés/inimitiés d’écrivains (vendredi 5 février 2021, en ligne)

Le projet de bibliothèque numérique Amitiés/Inimitiés d’écrivains, développée sur la plate-forme EMAN, poursuivra ses recherches sous la forme d’un séminaire trimestriel qui débutera le vendredi 5 février 2021, de 14h à 16h, et réunira dans un premier temps les participants du colloque Amitiés d’écrivains (org. Régine Battiston & Nikol Dziub).

Ordre du jour de la première rencontre :

1. Accueil des participants et présentation du séminaire de travail trimestriel “Amitiés-Inimitiés d’écrivains” (Régine Battiston, Nikol Dziub, Anne Réach-Ngô, ILLE).

2. Elaborer une bibliothèque numérique de correspondance (Jean-Sébastien Macke, ITEM).

3. Prise en main de la plate-forme EMAN (Marine Parra, ILLE).

4. Ressources méthodologiques et bonnes pratiques pour l’édition numérique de correspondance ( Jean-Sébastien Macke, ITEM).

5. Questions scientifiques et modalités pratiques.

Lancement du séminaire PREMAN (Mon projet de recherche avec EMAN – Initiation aux bibliothèques numériques) 2020-2021

animé par Anne Réach-Ngô (UHA) & Richard Walter (Thalim – CNRS, ENS & Sorbonne nouvelle)

La définition et l’engagement d’un projet de recherche peuvent suivre différentes voies, au sein desquelles les modèles hérités, le cadre disciplinaire propre à un champ, les méthodes précédemment acquises mais aussi la sérendipité lors de la découverte d’un objet d’étude inédit jouent un rôle crucial. Le développement ces dernières années des Humanités numériques a conduit à interroger le rôle des outils informatiques dans le traitement, l’analyse et la publication des données dans le champ des SHS. La plate-forme EMAN (Edition de Manuscrits et d’Archives Numériques : www.eman-archives.org) constitue à cet égard un terrain d’expérimentation particulièrement précieux pour interroger l’impact du numérique dans la conduite des projets de recherche. Le séminaire « Scénarios de recherche et corpus numériques » (ITEM-CNRS, 2019-2020) mené dans ce cadre a ainsi conduit à examiner les préalables qui conditionnent les choix initiaux en matière d’outillage et de méthodologie dans un projet de publication numérique : formats, standards, normes bibliographiques, pratiques de numérisation, enjeux de l’indexation, etc.

Le séminaire collaboratif en ligne « Mon projet de recherche avec EMAN » (2020-2021) s’adresse en priorité aux doctorants et aux chercheurs qui s’initient aux Humanités numériques et qui travaillent sur un corpus qu’ils souhaitent explorer et/ou publier en environnement numérique. Il vise à expérimenter les apports méthodologiques et épistémologiques qui proviennent de la constitution d’une bibliothèque numérique de données lors de l’élaboration d’un projet de recherche, individuel ou collectif. Une telle entreprise nécessite en effet d’interroger la nature des documents à disposition, de les décrire suivant un protocole bien défini, de les différencier suivant leur rôle au sein de la construction de la réflexion scientifique et de les mettre en relation pour donner naissance à une problématisation susceptible d’évoluer au cours du projet.

À cet égard, l’adaptation du logiciel Omeka sur la plate-forme EMAN constitue un dispositif scientifique qui nécessite que tous les présupposés de la réflexion soient examinés, justifiés et établis lors de la première étape de l’identification et de la documentation des pistes de recherche. L’outil peut également servir de support au développement d’un travail de recherche collaboratif : sur son site EMAN, le chercheur ou l’équipe – dans le cas de projets collectifs – rassemble des données dont les modes de description et d’analyse ont été préalablement définis. Les contributeurs du projet peuvent par la suite lancer une exploration méthodique, voire systématique du corpus. La plate-forme permet de gérer les différentes étapes du projet de recherche, de la première phase de rassemblement de la documentation à la publication des résultats, en passant par différentes opérations de sondage du corpus, de (re)structuration et d’interfaçage des données et des métadonnées, d’évaluation de la progression de la recherche, etc.

Le séminaire, limité à 10 participants – doctorants et chercheurs s’initiant aux Humanités numériques –, les accompagnera dans la réalisation de leur site de recherche sur la plate-forme EMAN. Ce site sera expérimental, il restera en accès privé le temps du séminaire, mais pourra aussi être rendu public en fonction de l’avancée du projet de recherche du participant.

Pour participer à ce séminaire et s’initier à cet outil dans le cadre de l’élaboration d’un projet de recherche, une présentation du projet scientifique est à adresser à Anne Réach-Ngô et Richard Walter avant le 15 septembre 2020. Cette présentation d’une page maximum précisera le cadre de ce projet de recherche (problématiques scientifiques et visées numériques), la nature et la volumétrie du corpus et le traitement documentaire de ces données. Il ne s’agira bien entendu que de premières pistes qui serviront à nourrir les réflexions collectives lors du séminaire. Les projets retenus s’engageront à suivre le séminaire mensuel, à participer aux échanges et à travailler régulièrement sur leur site, qui sera installé en accès privé dès le mois d’octobre. Un espace collaboratif virtuel sera mis à disposition des participants. Les séances mensuelles du séminaire présenteront méthodiquement chacune des étapes du projet numérique à travers l’analyse d’exemples, la dernière demi-heure étant réservée à la présentation des avancées, obstacles et interrogations des participants afin de favoriser le partage d’expérience.

Programme prévisionnel

1h30 mensuelles en visio-conférence, sur inscription annuelle avec suivi de projets personnalisé

Octobre 2020. Présentation du séminaire et des méthodes de travail

Novembre 2020. De la problématique scientifique au recueil des données

Décembre 2020-1. Production des données : convertir la documentation en contenus répertoriés

Décembre 2020-2. Structuration des données : hiérarchie des contenus et arborescence du site

Janvier 2021. Préparation et import des données : stratégies en amont

Février 2021. Problématisation du projet scientifique : mise en relation des données

Mars 2021. Interrogation des données : export des données et moteur de recherche

Avril 2021. De la production à la publication des données : curation de données

Mai 2021. Visualisation et valorisation des données, navigation dans le site

Juin 2021. Présentation des sites en cours